Aller au contenu

La chute du diesel, un handicap supplémentaire pour les constructeurs automobiles

La chute du diesel, un handicap supplémentaire pour les constructeurs automobiles
Le constructeur automobile français Peugeot (ici, une Peugeot 508 SW) a acquis une part de sa renommée grâce à ses moteurs diesel. Peugeot

Plusieurs constructeurs ont annoncé l'abandon progressif du diesel. Les acheteurs de véhicule se détournent de cette technologie prisée des firmes françaises et allemandes.

La désaffection pour le diesel se poursuit à grande vitesse. Le recul avait commencé avant le dieselgate, scandale qui a éclaté en septembre 2015. Pendant quelques mois, les ventes ont tenu. Finalement, la guerre menée par les grandes municipalités et le renforcement des normes antipollution, ce qui entraîne un surcoût sur les véhicules, sont en passe d'avoir raison de ce savoir-faire européen.

Alors que la part des immatriculations diesels en Europe a culminé à plus de 56 % en 2011 (et plus de 70 % en France), elle est tombée à 36,5 % au premier semestre 2018, selon le cabinet Inovev. Surtout, la chute est extrêmement rapide, puisqu'elle atteint six points par rapport au premier semestre 2017. Dans un marché européen en hausse, les immatriculations de voitures équipées de moteur diesel se sont effondrées de 16 % sur les six premiers mois de l'année!

Comme le souligne Inovev, «le diesel est totalement abandonné sur la voiture de segment A», les petites citadines, «il ne ...

Cet article est réservé aux abonnés. 69% reste à lire.

Je me connecte
Le Figaro Premium

Abonnez-vous pour 1€ seulement

Annulable à tout moment

Le Figaro Premium

Abonnez-vous pour 1€ seulement

Annulable à tout moment

7 commentaires
  • AvatarAbonné
    gérard guérit

    Lorsque les automobilistes qui roulent un tant soit peu auront parcouru quelques milliers de kms avec des moteurs essence "soit-disant" aussi économiques que leur ancien Diesel, ils reviendront au Diesel, dont la consommation est en moyenne 30% inférieure à un moteur essence de prestations comparables. Et ça, ce n'est pas du marketing ou de la pub, c'est la réalité mécanique, le rendement d'un moteur diesel étant par nature supérieur à celui d'un moteur essence.

  • AvatarAbonné
    Jean Coudre

    Continuons à ameliorer le moteur Diesel !
    Le "Tuer" est une hérésie des bobos écolos.
    Abandonner l'énergie fossile pour de l'énergie électrique, qui doit être produite ! Alors il faut lancer les EPR nucléaires, l'éolien=poudre de perlimpimpin...

  • AvatarAbonné
    Thierrch

    Ce n'est pas vrai: les Diesel modernes ne produise pas plus de particules et de pollution que l'essence. Le réchauffement est soi disant la priorité, le CO2 en est la cause principale. Le Diesel en fait moins que l'essence qui fait autant de particules que le Diesel ! Et les cheminées et les freins et les pneus ! Freins et pneus en produisent la moitié: on a qu'à les supprimer! (sic)Le réchauffement climatique va tuer bien plus de monde que les particules! Où est donc la priorité?Sachant qu'on consomme plus de carburant avec l'essence, les caisses de l’État sont les seuls gagnant!

  • AvatarAbonné
    moanA103

    Quel gâchis technologique et industriel ! Tout cela pour sacrifier à l' écologiquement correct du moment !

  • AvatarAbonné
    lespilau

    Roulez au diesel disaient des gouvernements, ne roulez pas au diesel est la récente incantation avec forces déclarations. Roulez électrique puisque c'est "écologique" (en fait pas du tout) et que l'Etat dépense à fonds perdus des sommes énormes pour développer une électricité prétendument "verte". Que d'idéologie dans cette démarche. On dispose en France d'une production électrique sans émission de carbone, sûre (rappelons que si Fukushima a fait des victimes cela est dû au tsunami mais pas à la centrale), performante, rentable, pérenne, avec nos centrales nucléaires qui permet le développement du transport et du chauffage électrique. Mais, hélas, l'Etat pousse à la destruction de cette richesse pour favoriser l'utopie éolienne qui cumule les tares (aléatoire, intermittente, polluante visuellement, destructrice de faune et de flore, génératrice d'effets auditifs et visuels nocifs, devant s'appuyer sur des productions de secours, cause d'importations importantes, provoquant une augmentation énorme du coût du kw/h) . On marche sur le tête.

  • AvatarAbonné
    Patrick Rézé

    Au Japon après avoir poussé tout le monde à se débarrasser du diesel, tout le monde y revient car les nouveaux moteurs polluent moins que l'essence.

  • AvatarAbonné
    Lamiral du 60

    Dans moins de 10 ans on y reviendra.

faithtap.com, farsnews.com, yomiuri.co.jp, westernjournalism.com, filehippo.com, nydailynews.com, e-hentai.org, ehow.com, superuser.com, chron.com,