Aller au contenu

La filière optique craint d'être la grande perdante de la promesse Macron du zéro reste à charge

La filière optique craint d'être la grande perdante de la promesse Macron du zéro reste à charge
Un magasin d'optique. Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

Selon une étude qu'ils ont commandée au cabinet Asterès, les industriels de l'optique estiment entre 6% et 16% les destructions potentielles d'emplois dans le secteur après la mise en œuvre du programme 100% santé qui vise à optimiser la prise en charge des dépenses de lunettes, de prothèses dentaires et auditives.

Les Français pourront bientôt être remboursés à 100% pour leurs lunettes, leurs prothèses dentaires et auditives. Conformément à la promesse de campagne du candidat Macron sur le zéro reste à charge pour ce type de dépenses, le gouvernement Philippe a engagé la réforme du «100% santé» via le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2019, qui arrive en première lecture au Sénat le 7 novembre, après avoir été adopté en première lecture à l'assemblée le 30 octobre.

Un dossier politiquement sensible car il suscite une vraie attente dans l'opinion, mais lève toute une série de questions. Il y a d'abord eu les mutuelles, soupçonnées de vouloir augmenter leurs tarifs pour compenser le surcoût de cette nouvelle prise en charge. Maintenant, c'était au tour du Groupement des industriels et fabricants de l'optique (Gifo) de dénoncer «un déremboursement qui ne dit pas son non».

» LIRE AUSSI - Santé: un observatoire pour surveiller la hausse des mutuelles

Concrètement, le marché de l'optique sera scindé en deux paniers: un panier A remboursé à 100% mais limité à éventail restreint de montures et de verres, et un panier B avec une gamme plus large de produits dont les prix restent libres. Mais pour permettre la gratuité du panier A, la réforme prévoit d'abaisser les plafonds de remboursement du panier B, notamment celui de remboursement des montures à 100 euros contre 150 euros actuellement. «Bref, la réforme 100% santé va d'abord contribuer à augmenter de 40% le reste à charge pour 30 millions de porteurs de lunettes. En fait, la Sécu recentre son financement en optique sur les seuls bénéficiaires de la CMU-C et des ACS, principaux bénéficiaires de la réforme» , indique une étude du cabinet Asterès pour le Gifo.

En abaissant le plafond de remboursement des montures à prix libres, tout en proposant des lunettes d'entrée de gamme moins chères remboursées à 100%, la réforme risque aussi d'avoir des conséquences sur l'emploi dans la filière. «La réforme 100% santé signifie équipements 100% importés, prévient Éric Lefort, vice-président du Gifo. Cette descente en gamme et la perte d'activité pour les fabricants qui en découlera immanquablement auront des conséquences directes sur les industriels». Les industriels de l'optique (10.000 emplois) pourraient perdre «entre 6% et 16% de leurs effectifs et jusqu'à 22% pour les seuls fabricants de montures, en particulier dans les départements de l'Ain et du Jura», selon les estimations d'Asterès. La distribution risque également d'être touchée «puisque près de 1500 opticiens indépendants seraient fragilisés, surtout dans les petites communes et les zones rurales», ajoute l'étude.

» LIRE AUSSI - Sans le dire, Macron «le libéral» étatise la santé petit à petit

Lundi soir, Agnès Buzyn, interviewée dans l'émission Audition Publique du Figaro avec l'AFP, Public Sénat et LCP-Assemblée nationale, avait pourtant tenu à rassurer. «Les lunettiers français font partie de nos préoccupations et nous avons pris soin qu'ils ne soient pas impactés, a expliqué la ministre de la Santé. Les fabricants français du Jura font des lunettes très haut de gamme qui ne rentrent pas dans le panier «100% santé» et la majorité de leur production part à l'étranger, donc ils seront peu touchés». Avant de rappeler, sans convaincre les professionnels du secteur, que «le panier 100% santé va concerner 15% à 20% de la population, les plus précaires. Les mutuelles vont continuer à rembourser le reste».

Le Figaro Premium

Abonnez-vous pour 1€ seulement

Annulable à tout moment

Réagir à cet article

22 commentaires
  • AvatarAbonné
    citizenlambda

    Donc, d'après Mme Buzyn, la lunetterie française, si elle veut perdurer, n'a de sens qu'à l'export, puisqu'inadaptée à la régulation et la règlementation décidées.

    Tranquille, Mme la ministre interdit sur une phrase la liberté de choix à ses concitoyens. Condamne quelques centaines d'emplois et un savoir-faire. Et signe bien sa méconnaissance du secteur.

    Et qu'on ne vienne pas me dire que le panier B autorise le libre choix, au contraire il laisse la liberté aux réseaux de soin d'imposer aux adhérents, titulaires d'un contrat responsable - 95% de la population ayant un contrat de santé, souvent obligatoire - les conditions de remboursement (montants, plafonds ET produits). Demandez à Carte Blanche qui fournit des montures à tous les opticiens signataires de leur convention de Tiers-Payant, demandez à Kalivia, Seveane, Istya, Itelis, et Santeclair qui tirent les ficelles depuis 10 ans.
    Et quant aux marges exorbitantes du secteur de l'optique, pourquoi, Mmes et MM les journalistes, ne demandez vous pas tout simplement les données - réelles, objectives - à nos experts comptables? Eux pourront vous répondre concrètement, sans pression, en comparant avec les autres professions, et avec les pays voisins. Ils vous informeront aussi sur les salaires et revenus de la profession; sur les prix d'achat des montures et des verres; sur des concepts simples de comptabilité, en fait: si j'achète 50HT et que je revends 100TTC, donc 83,3HT, mon taux de marge est de 100%, je gagne 33,3 brut.

  • AvatarAbonné
    jean-claude 95

    Toute promesse électorale peut être tenue, il suffit de prendre aux uns pour donner aux autres. Les lunettes sont une aubaine pour les marques, si on regarde les boutiques qui s'ouvrent et la clientèle qui ne se bouscule pas !!!!

  • Avatar
    génius

    ils ont le ventre plein et pleurent...........les verres et les montures sont majoritairement fabriqués en RPC

  • Avatar
    Photo73

    "qui ne dit pas son non", nom plutôt ?
    "estiment entre 6% et 16% les destructions potentielles d'emplois"
    on en a vu fleurir des quantités des boutiques, parait que vendre une paire par jour suffit à être rentable, c'est étonnant, non (combien de personnes dans une boutique ?? 2, 3 ?) ? Prix élevé, la complémentaire complète, les gens paient les cotisations ajustées si besoin (hausse des prix ou usages) et tout va bien.
    Si le minimum remboursé est "moche" (genre montures Sécu du passé), les gens prendront du "mieux".
    La ministre parlait des montures Made in France, elles sont haut de gamme donc plutôt exportées, on ne fait pas du "moyen ou bas de gamme" chez nous (pour se différencier, on dit bien qu'il faut viser la qualité ! Sinon trop cher à qualité égale à la concurrence extérieure).

  • Avatar
    Lixing

    Vive le made in China........
    Eux sont super contents......
    Et encore plus de pauvres en France !!!!!

  • Avatar
    le clown du 67

    <A qui profite le crime ?> dit-on ?
    Dans quelques temps .. les officines de vente de lunettes et de prothèse auditives à bas coût vont se multiplier ! pauvres opticiens qui pensaient avoir trouvé le graal.
    Il suffit de se renseigner sur Internet pour comprendre quelle sont les marges.. Faire de l'argent n'est pas une fin en soi ! entendre et voir c'est mieux !

  • Avatar
    a1z2e3

    Ce qui inquiète les opticiens c'est de diminuer les marges faramineuses qu'ils font notamment sur les montures. Montures dont l'origine est rarement transparente, le "made in" ne voulant pas dire grand chose de précis et de clair.
    Il faudrait rendre possible que le client fournisse sa monture et la confie à l'opticien pour y placer le verre. D'autant que les anciennes montures peuvent être en excellent état et resservir avec de nouveaux verres. J'ai une pleine boite de lunettes comme neuves...
    Sur le site de vente chinois AliBaba, on a un aperçu des prix de montures: de 2 à 12 euros.
    Quand aux "marques" bien évidentes sur la monture, c'est surtout pour exhiber son compte en banque.

  • Avatar
    Wanguard wanguard

    Ou comment, une fois de plus, une activité économique se gave sur la collectivité et sainte sécu.
    .
    Avec un bon vieux chantage à l'emploi comme d'hab, et comme une vulgaire multinationale.
    .
    Comme quoi les "emplois aidés" dans ce pays ne sont pas toujours ceux auxquels on pense.

  • Avatar
    cageot

    Dans ma ville de 5000 habitants , il y a plus de magasins d'optique que de boulangers !! Aberrant , mais très rentables pour les gérants ....jusqu'à présent du moins ...

  • Avatar
    pascapple

    Il faudrait quand même se rappeler que dans les lunettes, l'élément important est le verre, pas la monture.

  • Avatar
    Morphéus M.

    On va peut etre arreter l'arnaque des deux paires pour le prix d'une et payer une paire à son juste prix.

  • Avatar
    liseur

    Ne racontez pas d'histoires à dormir debout.

    Tout le monde sait que cette ânerie finira par une augmentation sensible des complémentaires santé, une augmentation qui obérera encore un peu plus le pouvoir d'achat des français.

    Les mesures démagogiques de Macron sur la taxe d’habitation et le zéro à charge de l'optique vont nous enfoncer un peu plus.

  • Avatar
    Pense Qu'a ça

    Je vient de refaire faire mes lunettes, des verres progressifs Essilors Varilux tarif 460€ le verre qu,il faut multiplier par 2 soit 920 € pour 2 "verres" en espèces de pexiglass ! Ça a me laisse dubitatif à combien reviennent c'est verres sortis d'usine ? Existe t'il d'autres verres progressif de marques différentes ont ma dit que non ? d'après l'opticien ?

  • Avatar
    jpmarin

    Vu le nombre de marchand de lunettes dans les galeries marchandes ou centre ville grâce à des marges enormes
    Je ne suis pa inquiet pour eux

  • Avatar
    muhammad Durand

    .... encore une belle arnaque envue , les mutuelles vont s'empresser d'augmenter leurs tarifs !

  • Avatar
    Toto-le-heros

    Pourquoi les lunettes sont-elles plus chères en France que dans les autres pays européens? Dans ma rue sur 500m il y a 4 opticiens. Si ce n'était pas rentable ils ne seraient pas aussi nombreux.

  • Avatar
    CHANTAL MARCHAL 1

    Revoilà le chantage à l'emploi ! Une mesure pourtant destinée à ceux qui n'ont pas les moyens de participer aux outranciers bénéfices des "opticiens".

  • Avatar
    efbe

    Le lobby de l'optique...
    Selon l'UFC-Que choisir, en France, nous avons les lunettes les plus chères d'Europe:
    un équipement est vendu, en moyenne, trois fois le prix d’achat de l’opticien.
    pour les verres, le taux de marge brute est de 317 %, en moyenne.
    .

  • Avatar
    Jean-Emarre

    Comme la suppression de la taxe d'habitation.....de l'enfumage....

  • Avatar
    Adrien Hublain

    Je vais faire fortune en créant un site de vente de lunettes en ligne. Elles seront toutes à moins de 30 euros. Si ça vous intéresse.

faithtap.com, farsnews.com, yomiuri.co.jp, westernjournalism.com, filehippo.com, nydailynews.com, e-hentai.org, ehow.com, superuser.com, chron.com,