Aller au contenu

Un homme préhistorique à la peau foncée et aux yeux bleus

Un homme préhistorique à la peau foncée et aux yeux bleus
Reconstitution artistique du visage de Brana-1. Credit: CSIC

Des chercheurs ont réussi l'exploit de décrypter les gènes d'un chasseur-cueilleur qui vivait il y a 7000 ans.

Il avait 30 à 35 ans au moment de sa mort, il y a quelque 7000 ans. Il vivait dans ce qui est aujourd'hui le nord-ouest de l'Espagne. Grâce à une analyse fine de son ADN et à une reconstitution faciale à partir de son crâne, les chercheurs ont pu établir un véritable portrait-robot de cet homme préhistorique. Et en couleur puisque ses gènes ont parlé: il devait avoir la peau foncée, les cheveux bruns et… les yeux bleus.

C'est ce qu'une équipe internationale de 24 chercheurs (espagnols, américains, danois, australiens, hollandais), sous la houlette de l'Espagnol Carles Lalueza-Fox (Institut de biologie évolutive, Barcelone) vient de rendre publique dans la revue Nature .

Les chercheurs ont réussi à obtenir la séquence ADN quasi complète de Brana-1 (son appellation) à partir d'une dent très bien conservée. Il avait été trouvé en 2006 dans la grotte de La Brana-Arintero, dans la province de Leon, en compagnie d'un deuxième squelette masculin. À cette époque (nommée mésolithique, entre le paléolithique et le néolithique, la plus proche de nous), les hommes vivaient de leur chasse et de la cueillette de végétaux. Premier résultat des analyses, ces chasseurs-cueilleurs ibériques étaient génétiquement éloignés des populations européennes actuelles. Mais ils étaient cependant plus proches des Européens du Nord (Suédois ou Finlandais par exemple).

La séquence ADN quasi-complète de Brana-1 a été obtenue à partir d'une dent très bien conservée.

«Ses gènes montrent qu'il devait avoir la peau et les cheveux foncés, ce qui est une première surprise, mais il possède aussi des gènes qui, chez l'humain moderne, engendrent des yeux bleus, explique Carles Lalueza-Fox. Cette combinaison génétique n'existe pas dans les populations européennes modernes.» On pensait jusqu'ici que le teint de peau de ces hommes préhistoriques devait être plus clair. Le changement s'est donc fait plus tard. Les chercheurs ont également comparé l'ADN séquencé de Brana-1 à d'autres ADN anciens, comme celui d'un fossile humain vieux de 23.000 ans, découvert en Sibérie, près du lac Baïkal. «Il y a clairement une signature génétique commune entre eux», estime Carles Lalueza-Fox. «Ce qui montre qu'il y a une continuité génétique dans ce laps de temps entre l'Eurasie occidentale et l'Eurasie centrale.»

Les chercheurs ont également pu explorer les gènes du système digestif de ce chasseur-cueilleur. Il s'avère qu'il était intolérant au lactose et mal «équipé» pour digérer l'amidon (céréales ou pommes de terre). Les chercheurs estiment donc que c'est au sortir du mésolithique, il y a 5000 ans, et à l'entrée au néolithique, que le chasseur-cueilleur, devenu agriculteur et éleveur, a changé au fil du temps, privilégiant les individus pouvant boire du lait et assimiler les céréales.

Résistance à certains agents pathogènes et à certaines maladies

«Le travail de Carles Lalueza-Fox est remarquable, estime Philippe Charlier, médecin légiste et spécialiste de l'ADN ancien. Le connaissant, s'il suggère que tous ces caractères étaient vraisemblablement présents, il a sans nul doute raison.» L'autre squelette, Brana-2, pourrait-il confirmer le tableau? «Nous y travaillons très fort, nous a confirmé Carles Lalueza-Fox. Mais pour le moment, nous n'avons pas pu trouver un vraiment bon échantillon à partir de ce fossile. Peut-être que ce second squelette a été plus exposé à l'eau, ce qui a affecté la préservation de l'ADN.»

D'autres caractères génétiques de cet homme préhistorique ont été repérés, comme la résistance à certains agents pathogènes et à certaines maladies, variations génétiques encore présentes chez l'homme moderne. «Il est clair, affirme Carles Lalueza-Fox, que nous pouvons maintenant, grâce aux progrès techniques, étudier la génétique des hommes de la préhistoire à partir d'échantillons anciens. Et je prédis que l'archéo-génétique va révolutionner notre point de vue sur cette période et va entraîner de grands changements, générant ainsi un tableau plus complexe et fin du passé.»

Le Figaro Premium

Abonnez-vous pour 1€ seulement

Annulable à tout moment

Réagir à cet article

63 commentaires
  • Avatar
    Jean Voisin

    je ne sais ce que vaut la reconstitution mais les femmes devaient être belle vu le gars

  • Avatar
    bubard

    Il était intolérant aux pommes de terre ?
    Ce n'est pas bien grave vu qu'à cette époque la patate n'avait pas encore traversé l'Atlantique depuis le Pérou...

  • Avatar
    cuti

    Mettons la pilosité de cet individu de côté , c'est un beau mâle ! lol ... sur la photo ...

  • Avatar de FG000

    FG000

    Et les auvergnats sont des celtes...

  • Avatar
    gauloise brune

    La "race blanche" n'existait pas... Juste des Albinos chassés des terres viables car différents du commun des mortels.
    Et comme il existe plusieurs degrés d'albinisme, en se reproduisant entre eux, sont arrivés blondinets, rouquins et yeux clairs...
    De là à dire que l'Homme blanc serait la conséquence d'une anomalie génétique... comme les Huskys!!..

  • Avatar
    PTIFOU

    Noir ou blanc sont tous ressemblent on n'est que des os !!!!

  • Avatar
    carnute1

    7 millénaires plus tard il eut pu faire la pige à Kevin Costner.

  • Avatar
    AlbertLouis

    Brun aux yeux, originaire d'Espagne... Manu sort de ce corps !

  • Avatar
    bouesso

    Bonne découverte ! J'encourage les recherches scientifiques qui nous font des révélations inédites !

  • Avatar
    kirasangoku

    Et alors?

  • Avatar
    --------------------------

    " il devait avoir " -- il devait pourquoi il n'avait pas mais peut être "" il devait ""
    -
    oki passons a autre chose

  • Avatar
    rebellio

    30,35 ans ? une longévité surprenante.

  • Avatar
    Face Noire

    Je l'ai reconnu c'est Jésus , nous sommes donc en 7014 !!!

  • Avatar
    brennec001

    Je l'ai reconnu, c'est chabal.

  • Avatar
    Jean Historien

    Peau foncée ? Oui, car le "Club Med" existait déjà en Espagne il y a 7.000ans !
    Rien de nouveau sous le soleil !

  • Avatar
    Papy Grière

    J'le r'connais : c'est Jean-Pat' un vieux pote à moi qui habitait rive gauche de la Seine entre Montparnasse et le paléolithique ! Il vivait effectivement de cueillette puisqu'il chapardait des pommes dans les jardins.

  • Avatar
    thumette

    Encore une théorie fumeuse ?...
    Les yeux sont des tissus qui se détériorent peu de temps après la mort . Il n´y a donc aucune chance de pouvoir définir leur couleur avec certitude . D´ailleurs , logiquement
    c´est une mutation des yeux noirs vers des yeux clairs , puisque les huskys présentent le même phénomène .

  • Avatar de FG000

    FG000

    Un article intérèssant et un peu moins spéculatif que d'habitude.
    C'est tout de même bizard cette allergie au lait. L'élevage s'est fait avant l'agriculture afin de pallier à problème de surpopulation et de nourriture? L'agriculture elle, s'est créée à cause de cette surpopulation qui décimait les troupeaux et a précipité l'homme dans la misère du travail . La chétivité, la mauvaise nourriture etc...

  • Avatar
    dark pleguis

    surement un travailleur émigré.
    LOL

  • Avatar
    JCB01

    Recherche passionnante.
    Cependant de nombreux espagnols ont la peau foncée donc quoi de surprenant sur ce point ? et l'analyse sur une seule personne a ses limites; quand aux liens avec les populations sibériennes c'est nouveau, cela indique que c'est la même population qui s'est propagé en Europe et en Asie à ce moment là. il serait intéressant de voir s'il existe des liens avec certaines populations africaines, sur des fossiles pour voir si ces hommes provenaient originellement d'Afrique de l'est comme le suggère des théories ou s'ils provenaient d'ailleurs.

faithtap.com, farsnews.com, yomiuri.co.jp, westernjournalism.com, filehippo.com, nydailynews.com, e-hentai.org, ehow.com, superuser.com, chron.com,