Aller au contenu

L'abbé Georges Lemaître enfin reconnu comme l'un des pères du Big Bang

L'abbé Georges Lemaître enfin reconnu comme l'un des pères du Big Bang
Georges Lemaître durant un cours de mécanique à l'Université de Louvain (aujourd'hui UCLouvain) en 1949. Archives Georges Lemaître de l'Université Catholique de Louvain

L'Union astronomique internationale recommande d'associer le nom du scientifique catholique belge à celui de l'américain Hubble pour décrire la loi d'expansion de l'univers.

Plus de cinquante années après sa mort, la communauté astronomique internationale a rendu un bel hommage au prêtre et astronome belge Georges Lemaître, en le reconnaissant de facto comme l'un des pères de la théorie du Big Bang. Fin octobre, les membres de l'Union astronomique internationale (UAI) ont très largement voté, avec 78% de bulletins favorables, pour recommander de renommer la célèbre loi de Hubble en loi de Hubble-Lemaître.

» LIRE AUSSI - L'Univers s'étendrait plus vite que prévu

Cette loi a été la première à stipuler que plus une galaxie est lointaine, plus elle s'éloigne vite. Il s'agit là d'un effet mesurable de l'expansion continue de l'univers. Elle est surtout connue par une publication de l'astronome américain Edwin Hubble en 1929 dans les PNAS, qui l'avait écrite après avoir mesuré la vitesse d'éloignement de plusieurs galaxies. L'idée développée par l'abbé Lemaître est que si on inverse la trajectoire de toutes ces galaxies, et qu'on regarde où elles étaient dans le passé, on obtient une convergence, à un point unique, un état initial de l'univers que Lemaître a décrit comme «la théorie de l'atome primitif», et qu'on appelle aujourd'hui le Big Bang.

L'abbé Georges Lemaître lors d'un cours à l'Université de Louvain en 1956.
L'abbé Georges Lemaître lors d'un cours à l'Université de Louvain en 1956. Archives Georges Lemaître de l'Université Catholique de Louvain

Le geste de l'Union astronomique internationale est évidemment très symbolique, mais il permet de rappeler la contribution majeure du scientifique belge. «Je suis très heureux de cette reconnaissance, même tardive, pour Lemaître, commente Piero Benvenuti, astronome italien et ancien secrétaire générale de l'UAI qui a proposé ce vote pour changer le nom de la loi de Hubble. Cela met en valeur ses contributions majeures à ce qui a été une révolution en cosmologie.»

Une traduction anglaise lacunaire

Mais si la contribution de Georges Lemaître à cette théorie de l'expansion de l'univers était si fondamentale, pourquoi une reconnaissance si tardive par la communauté internationale?

«C'est en partie à cause d'un changement entre la première publication de Georges Lemaître sur le sujet, en français en 1927, et sa traduction en anglais quelques années plus tard», explique Piero Benvenuti. Dans son premier texte publié en Français dans les Annales de la société scientifique de Bruxelles, le scientifique belge avait non seulement décrit le phénomène de manière théorique, mais il avait aussi calculé le taux d'expansion de l'univers à partir de données publiées sur les vitesses et les distances de quelques galaxies. Malheureusement, «la popularité limitée du journal dans lequel l'article de Lemaître fut publié et le langage utilisé ont fait que cette découverte n'a pas été largement perçue par la communauté astronomique de l'époque», écrit très diplomatiquement l'UAI, pour ne pas dire que le travail du Belge passa presque totalement inaperçu.

Une personnalité discrète

Deux ans plus tard, de l'autre côté de l'Atlantique, Edwin Hubble publie son article qui connaît au contraire un énorme retentissement. Il faut dire que l'astronome est déjà célèbre dans la communauté astronomique mondiale. La loi décrivant l'expansion de l'univers prend dès lors son nom. Quand la publication de Lemaître de 1927 est enfin traduite en anglais en 1931 dans une des revues de la Royal Astronomical Society, le scientifique belge demande que ses calculs sur le taux d'expansion de l'univers n'y figurent pas, puisqu'ils sont alors rendus obsolètes par la meilleure précision obtenue par l'étude de Hubble en 1929. «C'est pour cette raison qu'on a longtemps pensé que Lemaître n'était qu'un théoricien, et pas un astronome se servant des données d'observations. Cela a minimisé la perception qu'on a pu avoir sur sa contribution au sujet», précise Piero Benvenuti.

L'abbé belge, longtemps professeur à la section francophone de l'Université de Louvain, n'a d'ailleurs jamais cherché à se mettre en avant, ou à disputer l'antériorité de la découverte de Hubble. «Et pourtant, il est très probable qu'Edwin Hubble ait eu l'idée de faire ses mesures sur l'éloignement des galaxies après une discussion sur le sujet avec Georges Lemaître lors de la 3e assemblée générale de l'UAI aux Pays-Bas en 1928», ajoute l'astronome italien. «On n'a aucune trace écrite de cette rencontre, mais on sait que les deux hommes étaient présents au congrès, et c'est en revenant chez lui aux États-Unis que Hubble raconta avoir eu l'idée de ces observations.»

Avant cette résolution de l'UAI, l'importance des travaux de Lemaître en cosmologie et en physique avait déjà été reconnue par un cratère qui porte son nom sur la Lune, ainsi que par un vaisseau de ravitaillement de l'Agence spatiale européenne baptisé ATV Georges-Lemaître.

Sur le même sujet
Aucun article
Le Figaro Premium

Abonnez-vous pour 1€ seulement

Annulable à tout moment

Réagir à cet article

263 commentaires
  • Avatar
    PU75

    Pas très partageur l'ami Hubble.

  • Avatar
    tintinaucongo

    Une excellente nouvelle.
    La théorie de l' "atome primitif" est enfin mise à se juste place.
    Ajoutons que quand le pape avait appris les travaux de Lemaître, il lui avait demandé si c'était la preuve de l'existence de Dieu et que celui-ci lui avait répondu avec les formes que non.

  • AvatarAbonné
    phr001

    Excellente réhabilitation … le discret homme ne rend compte de ses travaux … qu'à Dieu.

  • Avatar
    rprunjourrprtoujours

    le big bang n'a rien a voir avec la theorie de l'expansion, big bang ou pas, l'expansion existe, d'ailleurs precisons que le big bang entre en parfaite opposition et nihilisme du christiannisme, donc la religion de l'abbe, il est preferable a cette union a la noix de ne pas societaliser l'astronomie ca ne va pas fonctionner, et rappelons que le big bang fut cree il y a qq annees, bien des decennies apres l'expansion, et qui dit big bang dit le flou total, puisque rien n'a ete prouve et comment ! ce n'est qu'une theorie qui dit que tt est parti d'une explosion, et d'ou st venues les matieres de l'explosion ? donc le big bang n'est que de l'enfumage societaliste le plus abject et cette union a la noix devra avoir honte de ces agissements ignobles

  • Avatar
    Hérétique

    Les scientifiques athées se méfient toujours de leurs collègues ecclésiastiques, même si chacun des deux se heurte à la singularité insurmontable dans tout qui a à faire avec la création de l'Univers et de vie.

  • Avatar
    hgeorg

    BB,qui sera bientôt inscrit dans l'ultra-nouveau testament.

  • Avatar
    saintgermain

    Quand reverrais-je hélas, de mon petit village... Quelle idée de se masturber les neurones alors qu'on est si bien en étant bien tranquille et parlant arts et lettres au coin du feu. Y'a assez de spécialistes pour s'occuper d'ça bien mieux qu'le meilleurs des intervenants.

  • Avatar
    Toan

    Enfin une injustice réparée. UAI aurait pu nommer "Lemaitre-Hubble" et non l'inverse "Hubble-Lemaitre" (comme d'autres ont suggéré) si l'on respecte la chronologie. Quant au concept Big Bang lui-même qui n'est en fait qu'une explosion à partir d'un état de l'univers appelé singularité, pas un point si je comprends bien, alors le mystère reste entier! Qu'est-ce qui s'est passé avant le Big Bang? Hawkings parle du va-et-vient continuel entre le néant et la matière, donc entre ça et la singularité, qu'est-ce qui s'est passé alors?

  • Avatar
    domnin Courbons

    Einstein disait que "l'abbé Lemaitre et Alexander Friedmann étaient les deux seuls à avoir compris la relativité générale"

  • Avatar
    domnin Courbons

    L'abbé Georges Lemaitre, inventeur du bigbang, déclarait: "Dieu et la science sont les deux voies qui me paraissent mener à la vérité que je recherche. J'ai décidé de les suivre, l'une et l'autre".

  • Avatar
    Théodule Grafougnasse

    quand on connait le sens de to bang en anglais, il est ironique qu'un abbé soit l'inventeur du big bang.

  • AvatarAbonné
    Peter29910

    Le big bang a été une révolution non seulement en cosmologie mais également en philosophie et en théologie, du moins pour ceux qui veulent tenir compte du réel et de la science. Une conséquence de la découverte du big bang a été de montrer que la cosmologie athée est impossible, impensable, puisque si il y a un début, l'univers physique n'est pas éternel. Je conseille la lecture de "Comment se pose aujourd'hui le problème de l'existence de Dieu" de Claude Tresmontant.

  • Avatar
    1245876598 profil non modéré

    Basé sur une vision linéaire de l'écoulement du temps, le Big Bang est une théorie simpliste. En réalité le Big Bang n'a jamais existé.

  • Avatar
    José Bobo

    Un francophone donc un Français. Voilà un motif de fierté pour notre pays et notre culture !

  • Avatar
    Michel ASTEGIANO

    ce n'est pas le premier religieux qui s'y était coller, avant il y avait déjà eu Teilhard de Chardin

  • Avatar
    pacalou06

    En 1904, il entre au collège des jésuites de Charleroi (collège du Sacré-Cœur).
    Le lien franc-maçon des Jésuites explique tout.

  • Avatar
    olivert

    Les américains , si prompts à s'arroger, coopter, récupérer les grandes découvertes et les grands mythes de notre époque. leur plus grande découverte ? le marketing

  • Avatar
    omnia bene in optimo mundi

    il y a toujours le père d'un acte scientifique jamais une mère sauf curie "pour le poulet au curie surement "

  • Avatar
    Vincent NETTER

    Enfin !

  • Avatar
    ominium

    Pendant longtemps être religieux était lié au métier de l'esprit, c'est à dire qu'on aimait faire travailler son cerveau, et non pas son corps. Les religieux n'avaient ainsi pas d'enfants car pas de femmes ni de terre à travailler, tout ceci lié au corps. Les religieux étaient d'abord des gestionnaires autant en comptabilité qu'en ordre public en maintenant la cohésion de la population, ils conseillaient, étaient les lettrés. A l'origine science et religion sont identiques, la séparation est moderne, due au fait que les religieux étaient devenus des fonctionnaires avec une rente, ayant arrêté de chercher pensant avoir tout trouvé. Et n'allez pas mépriser les anciens religieux de l'antiquité, vous seriez très surpris de leur niveau.

faithtap.com, farsnews.com, yomiuri.co.jp, westernjournalism.com, filehippo.com, nydailynews.com, e-hentai.org, ehow.com, superuser.com, chron.com,