Aller au contenu

Le tour du Lot… à pied !

Le tour du Lot… à pied !
Traverser de petits villages où souffle un vent de solitude... Tourisme Lot

Le Lot ne se résume pas seulement à ses hauts spots du tourisme, Saint-Cirq-Lapopie, Rocamadour, et Padirac. Pour s'en rappeler un chemin de randonnée qui fait le tour du département vient d'être inauguré. Unique en son genre.

L'idée est originale. Utiliser le réseau de chemins existants mais grâce à une signalétique dédiée, tracer un nouveau sentier de randonnée qui fait le tour du département. Lot Tourisme a marié sentiers de grandes randonnées et pistes équestres pour créer de toutes pièces, ce mois de juillet, cet incroyable chemin de près de 400 kilomètres linéaires qui ceint d'une couronne pédestre tout le département.

Sous-bois de la Bourianne et du Ségala, causse aride de Martel-Rocamadour ou vallées fertiles du Lot et de la Dordogne, le Tour du Lot, c'est son nom, permet de traverser des paysages d'une étonnante diversité. Six étapes jalonnent le sentier: Gourdon à Martel (51 km), Martel à Saint-Céré (63 km), Saint-Céré à Figeac (74 km), Figeac à Lalbenque (84km), Lalbenque à Grézels (57km), et retour de Grézels à Gourdon (70km).

Flâner près de la bergerie des Pompidou

C'est aussi l'occasion d'approcher des villages moins connus, comme Carennac, Salviac ou Cazals, mais aussi des sites touristiques majeurs, notamment Cajarc. Passé à la postérité grâce à Françoise Sagan qui y écrivit son roman «Bonjour Tristesse», elle repose dans un petit cimetière voisin, près de la maison de famille, Cajarc a été mis à la mode dans les années 70 par les Pompidou qui possédaient sur les hauteurs de la ville, en plein causse, une résidence secondaire. Si on ne voit pas la maison, au lieu-dit Prajoux, on peut encore flâner près de la bergerie que construisit l'ancien président de la République. Les paysages arides y sont somptueux de vallées en plateau où souffle un vent de solitude.

Des chemins entourés de murets comme celui qui conduit ici aux ruines de Taillefer.
Des chemins entourés de murets comme celui qui conduit ici aux ruines de Taillefer. Lot Tourisme

A l'inverse Martel, au nord du département fut la ville commerçante de la Vicomté de Turenne. En témoigne une superbe halle et une moisson de tours et clochers rassemblés autour d'une église monumentale. La ville est aussi une porte d'entrée pour la vallée de la Dordogne qui coule à quelques kilomètres de là et qu'emprunte le Tour du Lot. A Gluges, petit village troglodytique, on voit une petite chapelle, restaurée sous l'impulsion d'Edith Piaf qu'une promenade avait conduite par hasard ici. Près du petit village de Floirac le chemin longe la rivière épousant ses boucles dans un panorama époustouflant. C'est encore le pays de la noix, une des principales activités agricoles de la vallée de la Dordogne.

Les toits de la cité médiévale de Martel
Les toits de la cité médiévale de Martel Dominique VIET

A une cinquantaine de kilomètres de là apparaît Gourdon, cité médiévale et sous-préfecture du Lot. On peut y visiter la maison du Sénéchal, un monument historique du XVe siècle dont les salles ouvertes au public hébergent un centre d'interprétation architectural qui raconte l'histoire de la cité.

Sur le site de Lot Tourisme pour chaque étape une fiche a été créée. On peut la télécharger pour préparer son itinéraire. Hébergements, lieux à visiter, aires de pique-nique, activités sportives et culturelles sont alors recensés. C'est plutôt très bien fait d'autant que des conseils et des aspects techniques complètent chaque fiche comme par exemple le dénivelé du parcours.

À pied, à cheval ou en VTT, le Tour du Lot dans son intégralité s'adresse à un public amateur et confirmé.

www.tourisme-lot.com

SERVICE: Composez un voyage sur mesure avec Les Maisons du Voyage

Le Figaro Premium

Abonnez-vous pour 1€ seulement

Annulable à tout moment

Réagir à cet article

6 commentaires
faithtap.com, farsnews.com, yomiuri.co.jp, westernjournalism.com, filehippo.com, nydailynews.com, e-hentai.org, ehow.com, superuser.com, chron.com,